Association pour la recherche du site historique de la chapelle Champlain.

image1 image2 image3 image4

Samuel de Champlain passe à l'histoire!

Nous vous présentons un questionnaire de quatorze questions.

Ce questionnaire mettra à l'épreuve vos connaissances historiques sur Champlain.

Pour participer, allez dans le menu à droite et cliquez sur " Samuel de Champlain passe à l'histoire".

ASSOCIATION POUR LA RECHERCHE DU SITE HISTORIQUE DE LA CHAPELLE CHAMPLAIN


Québec, le 20 février 2019


Assemblée générale de l'A.R.S.H.C.C. 2019 – Rapport du président


Mesdames, messieurs,


L’association pour la recherche du site historique de la chapelle Champlain, par son projet même, s’illustre par son désir indéfectible de fournir à la nation française d’Amérique un lieu empreint de solennité où elle sera fière de célébrité son existence à la face du monde. L’Association désire aussi remettre davantage en perspective son histoire, la valoriser et, surtout, la transmettre en la fouillant plus profondément encore. Tout cela avec grande conviction et détermination.

Notre espoir demeure toujours le même depuis huit ans : DÉCOUVRIR et METTRE EN VALEUR le lieu de la sépulture de Samuel de Champlain, fondateur de Québec et de la Nouvelle-France. Néanmoins, n’oblitérons pas le rôle essentiel joué par le roi Henri IV et, bien avant lui, celui des envoyés du roi François premier, Jacques Cartier et Jean-François de La Rocque de Roberval, qui fondèrent en 1541 Charlesbourg-Royal (au cap Rouge) et qui rendirent tangible l’existence de la Nouvelle-France tout en justifiant par la suite le développement subséquent du comptoir de Québec grâce au savoir-faire et à la persévérance de Champlain et de ses contemporains.

Faisons maintenant un petit retour en arrière sur la vie de notre Association au cours de ces huit dernières années.

En juin 2012, l’A.R.S.H.C.C. procéda, quelques mois à peine après sa fondation officielle, à une campagne de relevés géophysiques au géoradar avec l’aide de M. Jamal Rhazi de la firme Auscultech inc. À l’initiative du vice-président de l’époque, M. Pierre Dubeau, l’émission Découvertes diffusée à Radio-Canada s’intéressa à la recherche du « tombeau de Champlain ». Le reportage, œuvre de M. Claude D’Astous, nous offrit une publicité importante à travers tout le Canada. La diffusion eu lieu le dimanche 4 novembre 2012 à 18 :30. Par la suite, les résultats s’étant avérés quelque peu problématiques et difficile d’interprétation, nous avons recouru à l’aide M. Alexandre Novo de la firme IDS GeoRadar North America Inc. de Montréal afin de revoir les résultats. C’était le 20 février 2015. Cette première intervention nous laissa dubitatifs puisqu’il semble que ce sont des problèmes relatifs à la nature même du sol qui ont provoqué des interférences en limitant la propagation des ondes dans le sous-sol. Aussi décevant que paraissent ces résultats, j’examine et je vérifie présentement les données obtenues afin d’établir la possibilité d’un retour sur le terrain dans un espace plus restreint, plus ciblé. Les jeux ne sont donc pas encore faits. J’espère que nous serons en mesure de revisiter les lieux d’ici peu. Nous vous tiendrons au courant en temps opportun.

Au mois d’août 2014, l’Association a participé, grâce à l’initiative de Sandrina Henneghien et de Pierre Dubeau, aux Fêtes de la Nouvelle-France. Déguisés en personnages historiques, Sandrina, Pierre ainsi qu’Alain Caouette animèrent le présentoir (kiosque) de l’A.R.S.H.C.C. sur le site archéologique du Château Saint-Louis sous la terrasse Dufferin, devant le Château Frontenac. Cette activité a nécessité énormément de travail et d’énergie. On ne peut que se féliciter de l’accueil que Parcs Canada et l’organisation des Fêtes ont eu pour nous. Ce fut une importante visibilité pour nous tous. Rappelons que dans ce cadre nous proposions également des visites de découvertes autour de la quête du tombeau de Champlain depuis 1860 jusqu’à aujourd’hui ainsi qu’un jeu questionnaire original à la suite duquel des prix furent remis. Mais les moyens financiers de l’organisation n’ont pas permis de récidiver de manière aussi éclatante depuis cette date.

Cependant, les chercheurs amateurs et professionnels de l’Association poursuivent sans relâche des recherches dans les archives. Pierre Dubeau est particulièrement actif. Il revisite les hypothèses, en émet certaines. Il anime les pages Facebook Comité Champlain 2008 (page ouverte et grand public) et Association pour la recherche du site historique de la chapelle Champlain (page privée pour les membres de l’A.R.S.H.C.C.). Il dispose d’un blogue où il est très actif.

À l’automne 2018, la découverte d’un bout de la palissade de Québec construite en 1693 a amené une recrudescence de l’intérêt pour l’histoire de la recherche du tombeau de Champlain. J’ai personnellement répondu à quatre ou cinq demandes d’entrevues téléphoniques de journalistes, notamment Dave Noel (Le Devoir), Étienne Lajoie et Morgan Lowrie (Presse canadienne). Ceci m’a permis de faire de la publicité sur nos plateformes Facebook et poursuivre une promotion plus intense auprès de plusieurs personnes pour notre groupe, ses objectifs et son principal projet.

Nous avons également subi le harcèlement d’un personnage assez spécial, monsieur Sébastien Janelle. Celui-ci défend une hypothèse tout ce qu’il y a de plus farfelu selon laquelle le tombeau de Champlain se trouverait à Chambly. Ce monsieur a communiqué avec plusieurs ministres, des députés, des ministères, des personnes de nos listes Facebook, etc. Pierre Dubeau l’a rencontré personnellement. Nous avons dû intervenir auprès de nombreux groupes et de plusieurs personnes afin de les mettre en garde. C’est notamment le cas du député de Saint-Jean, monsieur Louis Lemieux qui a communiqué avec Pierre Dubeau et qui s’est montré réceptif aux travaux de notre Association après avoir été invité à s’y intéresser. Il serait opportun de conserver le contact avec lui puisqu’il est un proche collaborateur de la Ministre de la culture, madame Nathalie Roy. Monsieur Janelle nous a fait parvenir une correspondance assidue à laquelle nous n’avons pas tenu à répondre.

Voilà où en est notre Association en ce moment. Je travaille personnellement au projet archéologique dans l’espoir de donner une suite à la campagne de relevés de 2012, possiblement en 2019 sinon en 2020. Je me propose d’entrer en contact avec la ville de Québec au cours des prochaines semaines afin de vérifier son intérêt pour une collaboration éventuelle.

Merci à tous de nous soutenir dans cette grande cause commune de la recherche de la chapelle Champlain.

Longue vie à notre Association !


CARL LAVOIE, Président de l’A.R.S.H.C.C.

2019  Tombeau de Champlain  Webmestre Sylvain Gravel
Our website is protected by DMC Firewall!